Nouvelle Chevrolet Volt, seconde chance

Dévoilée ce jour au salon de Detroit, la deuxième génération de Chevrolet Volt livre ses premières informations. Pour mémoire, rappelons que la Chevrolet Volt est une voiture électrique assistée d’un moteur thermique qui permet de recharger la batterie pour prolonger l’autonomie.

2016-Chevrolet-Volt-3

 Concrètement, au-delà de son design, cette nouvelle Chevrolet Volt reçoit deux nouveaux moteurs, électrique et thermique. Le poids global est abaissé de 45 kg, les batteries sont elles aussi plus légères et plus performantes.

 Cela permet à la Volt de rouler 81 km (contre 51 auparavant) en mode 100% électrique. L’autonomie totale est portée à 644 km. Le 0 à 100 est atteint en 8,4 s, et la consommation moyenne annoncée est de 5,7 litres en utilisation combinée. Rappelons que si l’on effectue moins de 80 km par jour et que l’on recharge quotidiennement, la consommation est quasi nulle.

2016-Chevrolet-Volt-1

2016-Chevrolet-Volt-4

Saluons General Motors qui persévère avec la Volt malgré des ventes décevantes de la première génération. GM a été le pionnier du genre électrique rechargeable en 2011.

2016-Chevrolet-Volt-122016-Chevrolet-Volt-2

La Volt a sans doute été boudée à la fois pour son physique, sa taille réduite (elle n’offre que 4 places et un petit coffre) son prix élevé et une mauvaise communication qui n’a jamais su trouver le bon équilibre entre  la pédagogie nécessaire à cette technologie inédite et la création du désir auprès des faiseurs de tendances.

Pourtant, de l’avis des experts, notamment le journaliste Jean-Luc Moreau de RMC, la Volt est une excellente proposition à tout point de vue.

2016-Chevrolet-Volt-132016-Chevrolet-Volt-14

 Sans jouer le prévisionniste, la deuxième génération de Chevrolet Volt devrait connaître une plus large audience. Le marché de l’électrique évolue certes lentement, mais il évolue dans le bon sens, et les consciences aussi. La multiplication de l’offre de voitures hybrides rechargeable va aussi jouer en faveur de la Volt. Le fait de proposer une deuxième génération est un signe positif pour tous ceux qui hésitent encore à sauter le pas. Et ils sont nombreux.

La nouvelle Chevrolet Volt arrivera cet été aux USA. Pour le moment, il n’y a pas d’information sur son prix de vente, élément capital, ni une éventuelle commercialisation en Europe sous le badge Opel (Ampera). On en reparle.

2016-Chevrolet-Volt-112016-Chevrolet-Volt-5

 

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Nouvelle Chevrolet Volt, seconde chance »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonni Marc

    Et en 2019 avec le recul ….
    Quand on sais qu’une kia Niro plug in ne fait que 55km en full électrique , une mini 25 km …
    On se dit que GM avait de l’avance mais n’as pas été compris . Du. Coup, Julien a raison de la plébiscité.il y en a plein En occasion aux pay bas et en Allemagne .

    Répondre
  2. Fréour

    Toujours eu un faible pour cette pionnière . Qui évolue bien. Et garde la main en terme d’autonomie (80 km !). Si seulement elle pouvait être proposée à 20 000 euros… Un rêve pour voir décoller ses ventes et faire bénéficier le plus grand nombre de sa conduite enthousiasmante. Un rêve car on m’a toujours dit que même à 35 000 euros les marges étaient inexistantes…

    Je serai chauffeur privé pour Uber ou consort, je pense que je prendrai une Volt.

    Répondre
  3. NIKO

    Celle qui devait sauver GM. Finalement ils se sont sauvés mais pas forcément grace à elle. Pourtant le concept est excellent. Un peu compliqué à vendre chez nous. Mais une Opel c’est toujours compliqué à vendre…

    Répondre
  4. Guillaume

    Ca sera peut être la seule a pouvoir faire face au hybride plug in de VW dans la catégorie des moins de 50k €

    Je reste trés curieux de voir l’evolution du système Voltec qui est trés avancé d’un peut de vue technique; preuve que GM est capable de faire plus que du pickup et de la sedan avec des moteur a l’américaine.

    http://bioage.typepad.com/.a/6a00d8341c4fbe53ef01bb07a166ca970d-800wi

    Notez l’énorme chaine de traction qui part des moteurs électriques vers le différentiel. Le bloc est ultra compact mais ça a vraiment d’être construit comme un tank 😮

    Répondre
  5. Cyril.B

    Elle fait un peu moins prototype que l’ancienne, dommage. Mais elle reste agréable malgré tout, surtout vu de devant. 81km en tout électrique (70-75km en condition réelle je pense) ça devient largement suffisant, même lorsqu’on habite à la campagne comme moi. Manque plus qu’à connaître le prix.

    Répondre
  6. Stéphane.nc

    Je me rappelle le la POA sous la neige pour la sortie de Volt 1. Sympa.

    Super idée. Super produit si l’on en croit les utilisateurs (nombreux blogs US). Mal vendu? Trop cher? Mérite le succès en tout cas.
    Concernant l’ampera, le réseau a t’il été préparé à vendre autre chose que du mazout?

    Plus généralement je pense que les mentalités des professionnels (journalistes auto, concessionnaires) sont à changer avant que le grand public néophyte et conservateur n’ait ne serait ce que l’idée de s’y intéresser. Essayez d’essayer un modèle essence en France. Alors hybride (sauf chez Toy) ou électrique……….

    Répondre
    1. Philippe

      Bien d’accord, un collègue a voulu en essayer une, réponse niet, on n’a pas, ça nous intéresse pas. Lamentable. De plus avec une presse auto inféodée aux constructeurs Allemands, faut pas rêver qu’ils fassent des papiers intéressant sur la chose. Raison pour laquelle je ne lis plus que les blogs Anglos-Américains. Pourquoi payer quand on peut avoir gratuitement des informations de meilleures qualités.

  7. Frankreich

    Comme pour toutes les nouveautés technologiques, les premières années servent à déterminer le format gagnant, celui qui va s’imposer dans l’esprit du consommateur.
    Pour ce qui concerne l’auto électrique, il y a eu pléthore de concepts : hybride essence / diesel, plug-in ou pas, full électrique, avec ou sans prolongateur d’autonomie, et puis celui de GM, un peu à mi-chemin entre tous.
    Je pense que GM a perdu, d’abord parce qu’ils sont partis trop tôt, ensuite parce qu’ils ont complètement loupé leur premier essai, à tous les niveaux (com, produit, prix, distribution), et enfin parce que l’idée n’est pas simple, et lorsqu’on l’a comprise, elle n’est pas très valorisante (le coup du générateur thermique, c’est un peu le truc qui fait du boucan et qui pue derrière la tente le jour des 70 ans de mémé).

    Répondre
  8. Antoine

    Joli design, peut être un peu emprunté à Honda… mais effectivement, c´est courageux de la part de GM de persévérer dans ce domaine, malgré l´échec de la génération précédente.

    Répondre