Fiat 850 Spider. 20 ans après !

Par Patrice Vergès. Eric roule de nouveau au volant d’une Fiat 850 Spider, modèle qu’il avait déjà possédé dans sa jeunesse.  Victime de la corrosion qui a emporté toutes les Fiat des sixties, le Spider 850 est devenu assez rare.

02 b P44 - copieLa beauté de la silhouette signée Giorgetto Giugiaro est indiscutable

Construit par le carrossier italien Bertone, dérivé de la berline 850, le Spider Fiat a été produit de 1965 à 1973 à 124 600 exemplaires si on compte les versions Seat. Grâce à sa silhouette très réussie signée Giugiaro et son prix compétitif, il était prisé des jolies femmes des beaux quartiers en France ainsi qu’aux USA.

« On se la partageait avec un copain »

« J’ai toujours été passionné de voitures depuis ma plus tendre enfance. D’abord au 1/43e puis en vraie avec une Autobianchi Abarth puis Samba Rallye. A guère plus de 20 ans, grâce à mon patron qui me prêtait ses voitures, j’ai eu le bonheur de rouler en Alpine, en Ferrari et en Porsche » explique Eric, son propriétaire. Attiré par les petites Fiat sportives, il ne les a pas eues dans l’ordre d’entrée en scène des modèles puisque c’est la X1/9 qui a succédé en 1973 au Spider 850. Lui, dans les années 80, il a d’abord possédé une Fiat X1/9 à moteur central qui a été suivi d’un Spider 850 rouge partagé avec un copain lié par un contrat moral « Qui casse paye ». Puis, les années ont filées à la vitesse de la lumière. 25 ans plus tard, mieux assis dans la vie, recherchant une ancienne pour se faire plaisir, Eric pensait toujours au Spider 850 de ses tendres années « C’est grâce au club Fiat de France que je l’ai trouvé. Il était en bon état mais sa carrosserie avait été certainement refaite. Il affichait seulement 30 200 km au compteur »

03  - copie

« Une petite Ferrari »

Il s’agit d’un modèle phase 2 reconnaissable à ses phares verticaux et son moteur poussé à 903 cm3 et 51 ch Din contre 850 et 49 ch pour la première mouture de 1965. « A 35 000 km, j’ai fais refaire le moteur, les freins et quelques autres réparations et aussi changé la capote. J’ai parcouru à son volant plus de 15 000 km. Nous partons toujours en vacances, avec » précise Eric qui nous montre les 46 563 km lus sur le compteur signé Véglia. « Il est amusant à conduire, très rigide, d’une précision de conduite incroyable. Un vrai petit kart. En virage, je freine près peu car il s’inscrit dedans avec facilité. Il ne se conduit pas, il se pilote ! Son seul gros défaut est sa sous-motorisation. Pour moi, c’est comme un peu une petite Dino Ferrari dont il a déjà le volant qui remplace celui d’origine »

04 1056 - copieLa planche de bord constellée de petits cadrans est adorable. Son volant a été emprunté à une Dino Fiat. Les importants passages de roues imposent une position très décalée

Agilité et sensualité

Ses 51 ch autorisant 150 km/h ne sont plus une puissance électrisante en 2015 même s’il ne pèse que 750 kilos. Forte de son moteur tonique qui monte en régime avec gourmandise, c’est une voiture plaisante à piloter. Situé en porte à faux arrière, le petit 4 cylindres lui procure une étonnante agilité sur routes tourmentées et c’est vrai, moins d’agrément sur route droite où ce cabriolet est sensible au vent latéral.

Le plus séduisant, reste indéniablement sa silhouette racée jugée parfois trop féminine dans son temps ainsi que son attirante planche de bord. Devenu rare, un Spider dans cet état se vend au minimum 5000 euros. Un somme qui n’est pas en adéquation avec le plaisir qu’il donne. Comme d’habitude, il n’est pas question de le vendre. Au contraire, il verrait bien un Spider X1/9 prendre place à ses cotés. Retrouver les voitures qu’il a possédées il y a trente ans, c’est le meilleur élixir de jeunesse. Quand on aime, on a toujours vingt ans.

01 999 - copie

 En rachetant un Spider 850, Eric a retrouvé le modèle qu’il partageait avec un copain dans les années 80

 

05  - copie

Le petit 903 cm3 est placé en porte à faux arrière. Remarquez la fluidité du dessin des tubulures d’échappement de ce moteur né 1954

qui a terminé sa carrière aux portes de l’an 2000 !

07

La capote est protégée par un couvercle en dur. Un emplacement permet d’accueillir les bagages.

 

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Fiat 850 Spider. 20 ans après ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. CHRISTIAN MARCHAL

    Bonjour a tous,

    Ayant vendu une fiat x1/9 car elle n’avait que 2 places et voulant racheter un véhicule plus logeable et a 4 places, j’ai craqué sur une 850 spider de couleur bleue qui me satisfait pleinement

    Répondre
  2. RISSON

    Bonjour à tous ;
    je suis en cours de restauration d’un fiat 850 spider de 1971 et je suis à la recherche de la vitre de porte gauche la coulissante et de 4 jantes allu.
    si vous pouvez m’aider d’avance merci.

    Répondre
    1. alexandre marrocco

      Bonsoir, je suis en train de restaurer une fiat 850 spider de 1968 j’ai un petit soucis avec l’arceaux de capote l’ ancien propriétaire a coupé les deux morceaux ce tubes de chaque coté a l’arrière qui descendent vers les fixations ,pouvez-vous m’envoyer des photos détailler de l’arceaux merci de votre reponse et une bonne année 2019 cdt Mr Marrocco.

  3. Marc

    J’ai eu une Fiat 850 en version coupé beaucoup moins rare que le spider. C’était une voiture très amusante à conduire comme le dit Eric. Dommage qu’elle manquait un peu de puissance et était très sensible au vent latéral avec un train avant très léger.

    Répondre
  4. pierre

    Surtout le tableau de bord qui pour moi est l’exclusivité de ces Fiat sportives de ces années.
    pour l’époque son instrumentation était compléte …c’etait rare,
    et meme la finition de ce tableau de bord ….bien meilleure comparée aux productions industrielle des memes années tres plastoc ….et tres toc de Renault ou Matra…..!!!
    Ces FIAT dégageaient une sensation d’exclusivité qui auraient été digne d’un blason Alfa ou Lancia…..!!!

    Répondre
  5. Mat

    Un seul regret, que la FIAT n’ait pas perpétué son savoir-faire en matière de roadsters, depuis l’arrête le la Barchetta, il y a bientôt 10 ans…

    Répondre
    1. Astier Philippe

      j’ai possédé un spider 850 dans les années 70. Il avait les phares carénés que je préfére aux verticaux. j’avais installé un petit volant cuir et un pot Abarth. Mais la carrosserie toute pourrie m’a obligé de la vendre à un possesseur de berline 850 qui l’