Le pari fou de Didier, redonner vie à la petite marque française CG

Il y a juste 40 ans, frappée par la crise énergétique, la petite firme automobile française CG fermait ses portes après avoir produit environ 450 voitures en 8 ans. Passionné par la marque, Didier Malga souhaite la faire renaître.

Patrice Vergès

01  - copie

Produite de 1966 à 1974 autant en coupé qu’en cabriolet, la Simca CG était réalisée en matière composite par les frères Chappe

 

CG, initiales de Chappe et Gessalin, était le concurrent de la marque Alpine Renault. Animées par des mécaniques Simca, les CG représentaient la firme de Poissy en compétition. Elles étaient construites à Brie Comte Robert par les trois frères Chappe pionniers de la matière composite ce qui leur avait valu de travailler pour d’autres constructeurs comme Alpine, Bonnet et D.B. De son coté, Jean Gessalin, le G de CG  était le dessinateur. Il n’a pas seulement dessiné les CG mais aussi les premières alpine et quelques autres sportives des sixties.

« Elle n’avait pas tourné depuis 20 ans »

A l’époque de la splendeur des CG, Didier n’était qu’un adolescent et n’avait pas été spécialement marqué par ces minuscules coupés vus en compétition. C’est plus tard qu’il a redécouvert la marque grâce à Bernard Chappe, l’un des petits neveux de cette grande famille. Ce dernier possédait une CG 1300 1973 ex- voiture de presse, ne comptant que 20 000 km et qui n’avait pas tourné depuis 20 ans. Sa remise en route a été très émouvante pour Bernard, Jean et Didier. « En essayant cette voiture qui était la concurrente des Alpine, je me suis rendu compte qu’elle lui était bien supérieure tant au niveau de la tenue de route, de la maniabilité, de la stabilité que du plaisir qu’elle dispensait » avoue Didier. Quand il parle de CG, Didier a le regard d’un homme qui a vu Dieu. Il est inépuisable.

2 - copie

Didier Malga au coté de la GC encore parée des stickers du Rallye des Princesses .

03 12 - copie 2

 Garée devant l’expo Uderzo, la GC laisse deviner son arrière tronqué habillé de feux de Simca 1100 et son généreux pot Devil piste

Il devenu un fanatique de ce petit coupé réalisé à partir des éléments mécaniques de la Simca R2 dont le petit 1300 cm3 est placé à l’arrière. Soit la version normale 82  ch soit avec le kit 95 ch comme cet exemplaire. Une puissance qui autorisait près de 190 km/h avec des reprises du même tonneau (700 kilos) liées à une tenue de toute exceptionnelle due à son châssis hyper rigide. Le sigle des CG était un coq gaulois car c’était le nom de la rue où les voitures étaient construites. Un sigle dessiné par le célèbre Albert Uderzo, le papa d’Astérix.

Refabriquer des CG

Didier n’est pas seulement un passionné mais aussi un redoutable communiquant. Il a commencé à refaire parler de la marque oubliée. Les résultats de cette CG au Rallye de Princesses ont remis la voiture sous les feux des médias. Les époustouflantes performances de la GC à compresseur (plus de 400 ch) de Yannick Poinsignon ont incité quelques pilotes à recourir avec en catégorie F. Las, voir gagner en course une voiture âgée de 40 ans a déplu autant aux constructeurs qu’à la FFSA, qu’elle n’a pas le plus le droit de marquer des points en course !

04 8 - copie

La planche de bord était constellée de nombreux cadrans. Au centre du volant le coq dessiné par Uderzo

006 - copie

Cette GC laisse voir le bloc Simca emprunté à la R2 généreusement alimenté par des gros carburateurs

 

Depuis Didier ne respire, n’aspire, ne pense que CG. D’où l’idée un peu folle qui a peu à peu germé dans l’esprit de Bernard Chappe, Didier Malga et Jean Gessalin qui a retrouvé ses 20 ans. Pourquoi ne pas reconstruire la CG ? Certes il n’est pas question de la produire de A à Z en petit série comme à l’époque. Mais la fabriquer à partir d’un châssis artisanal déjà existant à mécanique Peugeot de 187 ch montée en position centrale n’exigeant pas les procédures d’homologation. Une sportive légère et spartiate, style Lotus Elise qui pourrait être vendue moins de 30 000 euros. Le châssis serait habillé, soit de la carrosserie de l’ultime version 74, soit d’une nouvelle enveloppe néo-rétro dont la silhouette simplement superbe reprend l’esprit des GG d’antan.  Pour assurer son montage, Bernard Chappe dispose d’une vaste structure dans le Cantal qui est le berceau de la famille. Malgré les nombreuses difficultés, Didier pense que ce projet peut voir le jour avant 2015. Si la foi déplace les montagnes, elle peut bien reconstruire des CG….

05. JPG - copie

La GC qui empruntait son pare-brise à la Simca 1200 S avait son radiateur placé à l’avant

7 COPIE

La GC MC (moteur central) conçue par Matra a remporté de nombreuses victoires en rallyes au début des années 70

 

L’avis des Petits Observateurs !

27 commentaires au sujet de « Le pari fou de Didier, redonner vie à la petite marque française CG »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. OUVRARD

    Bonjour j’allais voir Cette voiture lors des expos de simca j’avais à cette époque une dizaine d’année malheureusement mes finances ne m’on jamais permis d’en acquérir une si toutefois je peus vous aider à relancer ce véhicule et vous aider je suis à la retraite actuellement donc prêt

    Répondre
  2. jean pierre

    bjr ,ou ceci en est ,va t on voir cette voiture ,rouler ,alpine avec sa nouvelle voiture s’est éloigné de trop de la belle petite berlinette , hors de prix ,un malus écologique , et 15 chevaux fiscaux trop chère , 60 0000 E , j’adore la petite c g et l’alpine a 110 1300 s , on a perdu ,toutes les plus belles autos ,

    Répondre
  3. astier

    Bonjour
    le projet de cette CG en sont ou , c’est une tres bonne idéé , ne changer pas l’avant ni la planche de bord, une legere modif sur l’arriere , un moteur central opel 1,6 serait la superbe auto , bon courage

    Répondre
  4. papiro

    bonjour ,une c g neuve oui mais a quel tarif ? on ne trouve plus ces voitures alpine va sortir une voiture invendable trop chère et trop puissante on ne peut pas acheter celle ci

    Répondre
  5. malga

    bonjour …. des. ouvelles du projet ? oui. ien sur …… vous pouvez les suivre sur la page facebook de « automobile cg officiel » …..Sachez que l ensemble châssis-moteur roule …. acec sa carte grise , et que le scanner de la carrosserie à ete réalise ! il y a un peu de travail à faire dessus pour adapter les passages de roues et l empattement bien entendu ….
    L idee est Ue ce fichier 3 D pilote le robot d’usinage pour sortir les éléments de carrosserie ……
    donc nous avançons … Merci à tous ceux qui. ois suivent ….. vous êtes de plus en plus nombreux ….. à bientot !!!

    Répondre
    1. POUILLE olivier

      Quelle belle initiative! … Je suis tombé un peu par hasard sur ce modèle qui m’a envoûté… ! Je suis propriétaire de 2 lotus dont une dernière exige S V6 compresseur et le look de cette CG est fabuleux pour l’époque avec des performances de haut vol.. Je suis déjà candidat à l’achat d’un exemplaire de la future production voire même de  » m’associer  » financièrement à votre projet ! Sportivement vôtre..

    2. Boissé

      Bonjour si vous avez besoin d’un modeleur maquettiste pour votre projet, n’hésitez pas à me consulter! vous pouvez voir certaines de mes réalisations sur mon site internet; http://www.boisse-modelage.com.
      Passionné d’automobile (plus particulièrement les années 60-70) j’ai également travaillé sur des protos comme la hobbycar et la Pescarolo.

  6. noyelle

    belle auto et les alpines v 85 mais neuf nos dirigeants n’ont pas d’idées pour refaire ces voitures ,alpine va sortir un truc invendable a 60 000E ,hélas bourré de gadget,ce n’est pas malin du tout on est loin de toutes ces voitures mythiques ,c’était plaisant ,je ne sais plus avec quoi rouler ,donc je n’achète plus rien !!!la c g la 1200 s j’entend encore le bruit la v85 alpine

    Répondre
  7. Gilles colombier

    J’avais 20 ans en 82 et me suis acheté un CG 1200s qui était déjà une voiture ancienne que personne ne connaissait .il était bleue (passé) de France , les LP cassés avec de la mousse qui poussait sur les tapis,un devil qui faisait un bruit très , disons …..course!.j’avais l’impression de conduire une vraie auto de course sur route ouverte, privilège suprême !.je l’ai restauré puis vendu, 10 ans plus tard ,à un monsieur Suisse ,puis je suis passé aux Caterham et lotus sur piste .(trophée Lotus) Je garde cependant une tendresse pour ces CG Qui mériteraient une cote plus soutenue qu’elle ne l’est actuellement eu égard à la qualité de fabrication, la rareté et , surtout,le plaisir distillé . Belle aventure que de tenter de refrabriquer un CG.bonne chance .

    Répondre
  8. Rozand

    J’avais 13 ou 14 ans et j’allais en vélo jusqu’à brie comte Robert attendre la sortie d’une CG de l’atelier ….un jour je suis rentré dedans et vu les sorciers !!!! Le monde de l’auto et de la moto ne m’a jamais quitté et, aujourd’hui je travaille chez Goodyear Dunlop !!!!

    Répondre
    1. Christian

      Bonsoir.

      J’ai laissé un message il y a quelques temps mais… Rien. Pas de nouvelle. Est-ce seulement un rêve ? Peut-on espérer qu’un jour… ? Le projet a-t-il avancé ? Quelqu’un est-il au courant ? Merci de vos nouvelles. Cordialement. Christian

  9. gerard j j

    Bravo j ai 66 ans et ai possède entre 70 et 74 une cg 1200 blanche à moustache avant bleue. Je l ai perdue en faisant un tonneau à chaumont pendant mon armée en 74. Je suis toujour amo ureux de cette voiture je pense que je serai un premier acheteur. Je possède en ce moment un xk jaguar cab 500 portofolio mais pense toujour à ma cg

    Cordialement

    Répondre
    1. segard yves

      idee plus que génial. Ayant (comme beaucoup) couru de nombreuses course de cotes et rallye en simca rallye 2
      (qui n’avait plus que le nom) je suis actuellement a la recherche du cg 1200s alors si vous gardez le meme look je peut être intéresse par cette superbe voiture
      je roul actuellement en 356 replissa et en tilbury sms (marque helas disparue comme tans d’autre petite et superbe production

  10. Christophe

    chiche????
    je devais avoir 6 ans environ et je m’en souviens encore de la voiture « de course de mon tonton » et des quelques dizaines de km fait du coté de la grande motte, à l’arrière, si si on pouvait apriori…..Elle était blanche. Mais choc pétrolier et limitation de vitesse en ont eu « raison », mais aussi passage à un véhicule plus familial simca 1100 Ti et devinez ce que fut ma première voiture? une simca 1100 spéciale…simca et moi, une longue histoire……
    Alors si on était vraiment fou, pourquoi pas une CG de notre temps…électrique, concurente de Tesla? Bon ok trop fou la peut être….

    Christophe

    Répondre
  11. Christian

    Bonjour.

    Je trouve cette idée absolument géniale !
    Je suis passionné depuis toujours par ces autos qui nous ont fait rêver alors que nous étions ados. Plus tard j’ai couru sur Alpine 1300 en côte et slaloms. Diplômé d’expertise comptable (personne n’est parfait !) je suis prêt à vous aider en vous apportant mes compétences en matière de finance, de prévisionnels et de montage juridique si besoin.
    C’est un super challenge !
    Un défi qui n’attend plus qu’à être relevé.
    Je suis certain que nombreux sont ceux qui seraient prêts à vous accompagner dans cette superbe aventure.
    A vous lire…
    Avec enthousiasme !
    Très cordialement.
    Christian

    PS : Autant que les choses soient claires. J’ai arrêté mon activité et ne suis pas entrain de vous vendre mes services. C’est la passion qui parle…

    Répondre
    1. jackouille08

      Voilà une idée qu’elle est bonne…
      Ex proprio d un 1200s j ai toujours rêvé. Du CG..

  12. Denis Mermet

    Me voilà heureux d’une telle info!! J’adore les Cg, les Lotus Europe et autres voitures de cette espèce et de cette époque. Ado, je suivais les rallyes, et maintenant à la retraite, je me plais à rêver de trouver ce genre de voiture: faites nous rêver et on fera le pas en concrétisant par un achat. Je pense que vous aurez beaucoup de monde qui va craquer. Mes encouragements…..

    Répondre
  13. Frédéric à Montréal

    Histoire incroyable de cette marque, en espérant qu’elle aura une suite heureuse! Merci de nous en faire part, et bravo à M. Malga pour sa passion et sa détermination!

    Répondre
  14. Stéphane.nc

    Bravo!
    Une passion qui fait plaisir à voir
    Morgan, Catheram, Lotus…les anglais y parviennent. Espérons que les normes européennes et françaises ne tueront pas cette belle initiative artisanale.
    Vivement l’essai dans POA du premier prototype. Avec visite de l’atelier dans le Cantal (ça promet de superbes images)

    Répondre
  15. Thierry

    Bravo Mr Vergés de faire renaitre des marques oubliées. Bravo aux petits constructeurs Français qui étaient des passionnés. Continuez à nous dénicher des belles voitures comme les CG.

    Répondre
  16. Thibaut Chatel

    La meilleure nouvelle depuis longtemps ! Pourvu qu’il y arrive ! Car j’en voudrais bien une ! Bravo ! Merci patrice, pour cette magnifique info.

    Répondre
    1. bertrand lancelot

      j’ai eu un cg…..pendant 1 semaine:( letemps de m’ apercevoir a l’epoque( dans les années 80) que je serai incapable de la restaurer, tout l’avant étant désolidarisé, mais j’ai toujours révé d’en pposséder un un jour… mlaheureusement ils deviennent hord-s de prix, alors pourquoi pas refaire une réplique … comment vous suivre dans votre progression?
      courage, l’idéee est géniale