La BMW que vous ne verrez jamais (hélas)

Le hasard fait encore une fois bien les choses. À peine les sujets sur la BMW série 2 sont-ils publiés, que je découvre sur le net la dernière création du designer indépendant David Obendorfer, une splendide interprétation moderne de la BMW 2000 CS. Les images parlent d’elles mêmes, c’est tout simplement magnifique. On est frappé par la justesse des proportions, la légèreté et l’aspect aérien de ses lignes.  Quelle latinité !! Pour faire suite au débat, je suis sur que les asiatiques seraient fan. Cette BMW donne envie.

BMW-Modern-Classic-2

BMW-Modern-Classic-1

Sur le site de David Obendorfer, http://davidobendorfer.com/_en/index.html, on apprend qu’il est diplômé de l’université d’art et de design de Budapest et qu’il travaille depuis 5 ans pour le cabinet de design italien Mauro Micheli et Sergio Beretta, notamment sur la marque de bateau Riva. Notre homme n’a jamais œuvré  pour l’industrie automobile et c’est bien dommage. Il s’est fait connaître sur le web en publiant librement  des images d’une Fiat 127 moderne. Fort du succès qu’il a rencontré, il a crée un site dédiée à ses études de style de voitures modernes inspirées du passé.  On peut y découvrir une Renault 4L, une Fiat 500 coupé et la BMW.

 Messieurs les professionnels du design, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire… l’embaucher d’urgence !

BMW-Modern-Classic-10 BMW-Modern-Classic-17 BMW-Modern-Classic-4 BMW-Modern-Classic-9 07

 

06

BMW-Modern-Classic-8BMW-Modern-Classic-30

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « La BMW que vous ne verrez jamais (hélas) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kris

    Magnifique et très belle interprétation ! Un petit bémol pour moi (si j’ose !), la face avant. J’aurais repris celle de l’original…

    Répondre
  2. TJ

    Exactement ce que ne sont plus capables de créer les constructeurs allemands… et ce qu’ils ont pourtant su faire autrefois notamment en allant voir de l’autre côté des Alpes.

    Répondre
  3. Franckreich

    Il se concentre sur des concepts néo-rétros, sans doute pour faire du buzz et se faire connaître, la preuve ça marche, mais c’est risqué car il va être étiqueté sur ce créneau de design qui n’est plus très en vogue chez les constructeurs. Je ne suis moi-même pas fan du néo-rétro mais là je trouve beaucoup de bonnes idées et de pistes qui tendent vers une plus grande pureté, des lignes plus lisses et moins sur-dessinées qui font du bien aux yeux et me font un peu penser à la démarche de Volvo sur ses récents concepts

    Répondre
  4. Glamoureux

    Un bien bel hommage mais je ne suis pas d’accord avec vous. Ce qui ressort dans ce dessin ce sont les traits de la 2000CS remis au goût du jour. Le résultat est pourtant réussi mais ne représente qu’une mise à jour d’un modèle phare comme Equus le propose ou PGO avec son roadster. A la limite la vrai nouveauté et l’intérêt de cette étude est à l’arrière. Le panneau de coffre et ses phares sont bien actuels tout en se mariant avec l’ambiance néo-rétro de l’ensemble.
    Par contre la planche de bord toute en bois qui vient jusqu’à cerner les compteurs est sublime.
    Ça reste mon avis, et longue vie aux magnifiques BMW E9 !

    Répondre
  5. Fréour

    Viens de voir son site. Un AS du néorétro ! Si la 4L 2014 voyait le jour, la C4Cactus ne serait plus toute seule !

    Tous ses dessins sonnent justes et donnent incroyablement envie. Jean-Pierre, Thierry, Alexandre, Laurens, Michael (au passage suis d’accord avec toi la pub RR est nul !) et même Elon (si vous nous lisez et si ce n’est pas déjà fait) cela vaudrait le coup de lui passer un coup de fil à cet incroyable David.

    Répondre
  6. Fréour

    MERVEILLEUSE. Et l’idée de la calandre toute fine ! On l »avait oublié tant est elle devenue gigantesque et caricaturale aujourd’hui. Un vrai retour aux sources. WHAOU ! Je la veux.

    Répondre
  7. JM Manusardi

    Wow ! Époustouflant ! Oui, mille fois hélas, nos amis Bavarois n’ont pas eu ce trait de génie. Ça transpire la sportivité et la performance : de la Béhème comme on les aime, quoi. Dommage qu’il ne se soit pas amusé à la « préparer » aux couleurs du team Martini (même si, de mémoire, il s’agissait de 2002 et de 3.0 CSi).

    Répondre
    1. corre

      Trop belle effectivement, bien inspirée de la 2000 que je n’aimais pourtant pas à l’époque….